Malûf

Samedi 21 Octobre 2017 | 19h

La Maison du Peuple

Pierrefitte sur Seine

8 – 4 – 2 €

Billetterie

Les premiers renseignements concernant la nouba tunisienne remontent au XIIIème siècle. Plus tard, le répertoire des noubas fut remanié sous l’impulsion du bey mélomane Muhammad al-Rachid, d’où le nom, la rachidiyya, donné à la première institution de la musique tunisienne, fondée en 1934.
Traditionnellement, et sous le nom de malûf, en vigueur également à Constantine et Annaba (Algérie) et Tripoli (Libye), le répertoire classique tunisien comporte treize noubas complètes qui se succèdent selon un ordre déterminé ; elles sont complétées par d’autres, de création récente, dont le cadre rythmique et formel suit celui de la nouba traditionnelle.

Le caractère modal est souvent inspiré des maqâmât de l’école arabe orientale.
Cette création contemporaine puise dans ce creuset culturel les éléments d’un langage musical hors du commun et qui a su intégrer certains paradigmes des traditions musicales locales. Le projet Malûf réunit huit prestigieux musiciens venus de toute «l’Andalousie» : Espagne, Maroc, Algérie, Tunisie et France. Ils ont travaillé en résidence au Palais Ennejma Ezzahra, maison du baron d’Erlanger, à Sidi Bou Saïd en Tunisie.

En co-prodution avec : Festival Arabesques (Montpellier), Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (Tunisie), Festival Villes des Musiques du Monde (Paris), Casa Árabe (Madrid), Institut Français de Tunisie.