Dorsaf Hamdani

Princesses du chant arabe

Mardi 8 & Mercredi 9 Septembre

20h00

Opéra Comédie – Montpellier

cat 1 : 26€/21€ – cat.2 : 21€/16€ – cat.3 : 16€/11€

* Tarif réduit: groupe à partir de 8 personnes, professionnels et CE partenaires
** Tarif préférentiel : - de 18 ans, étudiants, chômeurs, bénéficiaires du RSA ou CDAPH
Tarif enfants - 12 ans: 5€

Gratuité pour les moins de 2 ans (billet obligatoire)
Justificatifs à présenter à l'entrée des spectales.
Pass Festival Arabesques: pour trois spectacles différents achetés par personne et sur une même commande, bénéficiez du tarif préférentiel! (jusqu'au 16/08)

Pensez à acheter vos places ensemble si vous voulez être assis à côté. La distanciation sociale s'appliquera entre les groupes.

Dorsaf Hamdani fait partie d'une génération de chanteuses du Maghreb et du Moyen-Orient qui fascine par leur attachement aux traditions musicales tout en faisant preuve de la plus grande modernité. Dorsaf Hamdani s’inscrit dans cette lignée de grandes voix portées par des femmes libres, cultivées et résolument indépendantes.

Dorsaf Hamdani chante les trois héritages : la sophistication et la virtuosité d'Oum Kalsoum, les aigus et les goûts révolutionnaires de Fairouz, la profondeur sentimentale et le tropisme dramatique d'Asmahan...  Princesses, reines, impératrices, peu importe, Oum Kalsoum, Fairouz et Asmahan trônent au firmament des grandes chanteuses : la gloire, la puissance, la légende, la splendeur.

A l'instar des légendes qu'elle interprète, Dorsaf Hamdani s’est fait une place de choix parmi les amateurs de malouf et de chant classique arabe.

Ce projet d'hommage aux trois chanteuses est atypique. Pas de grands orchestres à cordes de cinéma ou de synthétiseurs de la modernité arabe. Seuls suffisent oud, qanoun, violon, ney, tar, derbouka

Dorsaf Hamdani : chant; Mohamed Lassoued : violon, arrangements
Slim Jaziri : qanoun; Naoufel Manaa : ney; Lotfi Soua : derbouka, daf
Mondher el Wali : riqq, daf