La Route du Malûf

maluf

Malûf (« familier » en français) est une dénomination utilisée dans certaines villes du Maghreb pour désigner un patrimoine musical dont les origines géoculturelles remonteraient à l’Andalousie. Importées par les Maures chassés de la péninsule ibérique au 15ème siècle, ces musiques donneront naissance à ce qu’on appelle de nos jours « les écoles de la musique arabo-andalouse », à savoir le Malûf de Tunisie, Al Âla du Maroc, le Malûf de Constantine et le Gharnâti de Tlemcen.

Le projet Malûf réunit des musiciens d’Espagne, du Maroc, d’Algérie, de Tunisie et de France qui ont travaillé en résidence au Palais Ennejma Ezzahra, maison du baron d’Erlanger, à Sidi Bou Saïd en Tunisie. Ils ont puisé dans ce creuset culturel les éléments d’un langage musical hors du commun, qui a su intégrer certains paradigmes des traditions musicales locales.

Plus populaire que savante, la musique arabo-andalouse n’en demeure pas moins une « grande » musique, que nous avons tous dans l’oreille. Elle offre un accès direct aux charmes universels et familiers du Maghreb éternel.

Direction artistique : Safallah Abderrazak (Tunisie) / Ud et chant : Sofien Zaidi
(Tunisie)
/ Percussions : Lotfi Soua (Tunisie) / Violon et chant : Imen Sahir (Maroc)
Ud et chant : El Mawsili Nourredine Aliane (France) / Ud, violon et chant : Foued
Didi (France)
/ Guitare et chant : Foued Didi (Espagne) / Guitare et chant : Luis
Medina (Espagne)

Coproduction : Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (Tunisie) ; Festival Villes des musiques du Monde – Paris ; Festival Arabesques – Montpellier ; Casa Árabe – Madrid ; Institut Français de Tunisie

Plus d’infos : theatrejeanvilar.montpellier.fr

 

En partenariat avec le théâtre Jean Vilar Th tre+Jean+Vilar+-+haut